Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Reload Captcha

    Activités

    Le Capitaine YEO en pleine sensibilisation
    30-09-2019
    379

    Informations supplémentaires

    Un ex-braconnier, désormais acteur de la conservation dans le Secteur de Djapadji

    Le vendredi 20 septembre 2019 a eu lieu une journée d’animation pour la conservation de l’éléphant au Parc national de Taï dans le Secteur de Djapadji de la Direction de Zone Sud-ouest de l’Office Ivoirien des Parcs et Réserves dénommée « journée éléphant 2019 ».

    Les activités qui ont émaillées cette journée, présidée par le représentant du Sous-préfet de Doba,M. GNAHIN Gbery Claver, Inspecteur de l'Enseignement Préscolaire et Primaire de Doba, se sont déroulées sous forme de discours et de jeux-concours en vue de conscientiser les communautés riveraines du PNT sur la nécessité d'une gestion durable de leurs territoires et des ressources fauniques et floristiques.

    Le premier responsable du Secteur de Djapadji le Cne YEO Noubon René, Chef Secteur, a rappelé que l’objectif global de la journée éléphant visait à contribuer à l’amélioration de l’adhésion des communautés locales à la gestion du PNT et de ses valeurs.

    Du braconnage à la protection des ressources naturelles

    M. KPEUKLE Joachim, ex-braconnier, originaire de la sous-préfecture de Doba, précisément de Djapadji, désormais acteur engagé pour la préservation du PNT. Il a partagé son expérience en sa qualité d’acteur, qui accompagne dorénavant le processus de conservation et de protection du PNT dans le Secteur de Djapadji. Il a invité aussi les communautés à effectivement mettre fin au braconnage. De son histoire de braconnage à sa conversion, M. KPEUKLE a démontré dans son intervention ce pourquoi le braconnage est à déplorer sur tous les angles. Cet homme a fait un mea-culpa pour le temps qu’il a passé dans la nature à la recherche de gibiers soit pour la commercialisation, soit pour sa réputation de grand chasseur. « Moi, KPEUKLE j’étais reconnu au-delà des frontières de Djapadji grâce à ma ténacité et mon habileté dans l’abattage du gibier. Malgré cela, je n’ai pu rien réaliser » a-t-il affirmé.

    Aujourd’hui, cet homme âgé d’une cinquantaine d’années demeure parmi ceux qui perçoivent la noblesse de la protection du PNT. Sans oublier qu’il est devenu un vaillant paysan avec 7 hectares d’hévéa à son actif et bien d’autres.

    Pour terminer, il a exhorté les communautés à se départir des préjugés liés à la mission des agents de l’OIPR et à se mettre dans le même moule que tous les acteurs de la préservation et de la promotion du PNT.

    Pour cette activité spéciale, ce sont plus de 1000 personnes de couches sociales différentes qui sont sensibilisées sur la gestion durable des ressources naturelles, en l’occurrence l’éléphant.

    Au regard de l’engouement suscité par cette rencontre, nous pouvons conclure que celle-ci a eu un effet positif sur la mentalité des populations. En témoigne, la volonté affichée par les autorités administratives, la jeunesse, les leaders d’opinions et les différentes associations d’adhérer à l’innovation proposée par le gestionnaire du PNT.

    Copyright © 2017 OIPR - Tous droits réservés
    06 BP 426 Abidjan 06 - Tel : (225) 22 41 40 59 - Fax : (225) 22 41 38 67 - Email : info@oipr.ci
    Conception & Hébergement : Servitis

    Please publish modules in offcanvas position.