Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Reload Captcha

    Activités

    Arrivée du Secrétaire Général de la Préfecture de Buyo.
    11-02-2017
    794

    Les populations de Kodaya invitées à dire non au braconnage

    Les effets dévastateurs du braconnage sur la faune, et les effets pervers de la consommation de la viande de brousse sur la santé humaine emmènent les gestionnaires du Parc national de Taï à sensibiliser régulièrement les riverains ; ce fut le cas le mois dernier à Kodaya (secteur ADK/V6) où, à la tête d’une délégation le Secrétaire Général de la Préfecture de Buyo à échanger avec ces populations.

    Grande a été la mobilisation des autochtones, allochtones et allogènes de Kodaya pour écouter leurs hôtes du jour.

    Trois communications ont marqué ces échanges. « Les premiers bénéficiaires des avantages que procurent le PNT, c’est vous » a dit Monsieur kouassi Guy-Noël, chargé des mesures riveraines à la Direction de zone Sud-ouest de l’OIPR. Les Services écosystémiques que rend le PNT étaient l’objet de son intervention. Ainsi les habitants de Kodaya et campements satellites ont été instruits sur le rôle important que joue le PNT dans la stabilisation du climat et la régularité des pluies dans leur zone ; toute chose qui est bénéfique pour leurs productions agricoles.

    Les différentes infractions commises à Kodaya et ses campements satellites ont été passées en revue par le Lieutenant ASSIE Roy, Chef Secteur ADK/V6. Pour chacune de ces infractions il révélé les populations ou localités impliquées. Il a terminé son propos en appelant à une prise de conscience collective, car son Secteur se trouve être la zone la plus agressée.

    Abondant dans le même sens, monsieur OUSSOU Davy Secrétaire Général de la Préfecture de Buyo a, dans son propos introductif, demandé aux chefs de village et de communautés d’apporter leur soutien aux agents de l’OIPR en servant de courroie de transmission des messages entre ces derniers et leurs administrés.

    Relativement au communiqué de presse du Ministère des Eaux et Forêts, sur la fin de l’épidémie de la fièvre à virus Ebola, le représentant de l’administration publique a rappelé aux populations que la levée des restrictions du gouvernement dues à cette maladie ne signifiait pas l’ouverture de la chasse dans les aires protégées. « Nous ne voulons pas que vous tombiez sous le coup de la loi, en vous retrouvant en prison. C’est pourquoi nous vous rappelons que la chasse, l’orpaillage et les défrichements à des fins agricoles sont interdits dans le Parc national de Taï » a-t-il dit en substance.

    Rappelons que pour contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations, l’OIPR et ses partenaires ont réhabilité et équipé en table-bancs un bâtiment de 3 classes de l’Ecole primaire de Kodaya, qui avait été décoiffé par un tornade.

    Copyright © 2017 OIPR - Tous droits réservés
    06 BP 426 Abidjan 06 - Tel : (225) 22 41 40 59 - Fax : (225) 22 41 38 67 - Email : info@oipr.ci
    Conception & Hébergement : Servitis

    Please publish modules in offcanvas position.