Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Reload Captcha

    Dans l’Univers de Tai

    Ibis hagedash
    24-03-2016
    347

    Informations supplémentaires

    Ibis hagedash

    Download Name Play Size Duration
    download Hadada Ibis (Bostrychia hagedash brevirostris)
    0 MB 0:04 min
    download Hadada Ibis (Bostrychia hagedash hagedash)
    0.3 MB 0:18 min

    Réservoir exceptionnel de biodiversité, le Parc national de Taï est un refuge d’animaux rares, vulnérables ou en voie de disparition. Parmi ces animaux figurent les oiseaux qui, de par leur présence, contribuent à l’équilibre de ce sanctuaire. Découvrons ici l’Ibis hagedash (Bostrychia hagedash).

    Description

    L'ibis hagedash est un oiseau brun de moyenne taille avec des pattes brèves, un cou et une tête plus grisâtres. Chez les adultes, le manteau et le dos ont une couleur basique brune avec des reflets luisants vert et bronze. La tête est plus grise que le reste du corps et elle est ornée d'une fine rayure chamoisée qui traverse toute la largeur des joues.

    Le cou est brunâtre ou gris fumé. La couleur des primaires (Grandes plumes du bout des ailes le long des os de la main qui permettent la propulsion), des secondaires (Plumes de l'avant-bras plus petites et plus larges que les rémiges primaires) et de la plupart des couvertures alaires varie selon leur degré d'exposition à la lumière, allant du brun verdâtre au rouge pâle et au violet, formant des taches colorées sur l'aile. La queue est bleu foncé, le croupion et les sus-caudales sont verts.

    Le bec est couleur corne, mais avec une nette tache rouge à la base de la supérieure. La partie nue des lores et la base du bec sont noires. Les iris brun sombre sont entourés par un anneau orbital blanc. Les pattes et les pieds sont brun-corne foncé. Les orteils présentent une légère suffusion de rouge pâle.

    A leur naissance, les oisillons ont une peau rose et un duvet brun, un bec noir, des pattes et des pieds rosâtres. Les immatures sont semblables aux adultes, mais ils sont plus grisâtres et n'ont pas de lustre brillant sur le dos et sur les ailes.

    Régime alimentaire

    Le menu est constitué par une grande variété d'invertébrés comprenant notamment des vers de terre, des coléoptères, des papillons, des larves de mouches, des mille-pattes, des petites bestioles aquatiques et des crustacés. Une étude assez détaillée permet de préciser que près de 96% des animaux ingérés sont des insectes et que 60% d'entre eux sont capturés sur la surface du sol. Aucune proie de grande taille n'est attrapée. Les poissons semblent absents de la diète. La disponibilité en sol mou est très importante pour cette espèce. En effet, il peut y avoir une très grande mortalité pendant les sévères sècheresses à cause de la dureté du sol et de l'impossibilité d'en extraire des proies.

    Comportements

    Les ibis hagedash sont majoritairement sédentaires. Ils se nourrissent en couples en petits groupes, mais aussi parfois en rassemblements plus importants pouvant compter jusqu'à une cinquantaine d'oiseaux. On les trouve parfois en compagnie d'hérons garde-bœufs. Ils se restaurent aussi tranquillement au bord d'étangs peu profonds avec des hérons goliaths, des chevaliers sylvains et des chevaliers aboyeurs.

    Au cours de la journée, les bandes varient en taille, car elles se disloquent et partent ailleurs pour de nourrissage dès l'aube en pratiquant un vol bruyant, elles y séjournent tranquillement pendant la journée puis elles s'éloignent le soir en direction des endroits où elles vont se reposer. Quand elles se déplacent, elles volent au petit bonheur, avec des battements saccadés. Les ibis hagedash se nourrissent généralement dans du sol meuble.

    En fin de journée, ils volent paresseusement vers les dortoirs communs, certains couples se reposant à l'écart. Arrivés sur les lieux de repos, les oiseaux délivrent des cris portant à longue distance et les dortoirs voisins leur répondent. Les dortoirs contiennent habituellement une centaine d'oiseaux et ils sont mono spécifiques. Ils sont utilisés pendant toute l'année et même pendant plusieurs années consécutives.

    Source texte et photo : www.oiseaux.net

    Source vidéo : caméra piège OIPR/WCF

    Copyright © 2017 OIPR - Tous droits réservés
    06 BP 426 Abidjan 06 - Tel : (225) 22 41 40 59 - Fax : (225) 22 41 38 67 - Email : info@oipr.ci
    Conception & Hébergement : Servitis

    Please publish modules in offcanvas position.