Activités

Gestion des parcs nationaux et réserves : l’OIPR affiche un bilan positif

Gestion des parcs nationaux et réserves : l’OIPR affiche un bilan positif

Classé deuxième meilleure administration publique au titre de l’année 2015 dans le cadre du Prix d’excellence, l’OIPR ne dort pas sur ses lauriers. Ainsi, sous la direction de son premier responsable, Colonel TONDOSSAMA Adama

, cet EPN met tout en œuvre pour exécuter sa mission de préservation dans l’ensemble des 14 parcs nationaux et réserves naturelles (PNR). Le bilan, largement positif de l’exercice 2016 en est la preuve éloquente. En effet, la 4ème session du comité de direction, au titre de l’année écoulée, tenue le jeudi 05janvier dernier dans la salle de conférences de la direction générale, a démontré que de bons résultats ont été obtenus du fait des efforts des agents en poste à la direction générale et dans les structures déconcentrées qui sont les directions de zones.

C’est ce qui ressort des six (06) présentations faites par les chargés d’études des directions de zone et de la cellule de contrôle et de planification de l’OIPR. Sous la présence effective du Directeur Général qui avait à ses côtés le Directeur Technique, le Directeur de l’Administration et des Ressources Humaines (DARH) ainsi que des conseillers techniques, ils ont passé en revue les activités réalisées, analysé les écarts, fait part des difficultés rencontrées et dégagé les perspectives.

La gestion des PNR, les activités de suivi-écologique, les aménagements, l’appui aux populations, la communication pour le changement de comportement des populations, la recherche de fonds additionnels, l’élaboration des plans d’aménagement et de gestion, le renforcement de capacités des agents et l’entretien des limites font, entre autres, partie de la quintessence des plans d’opérations et des projets passés en revue. A la fin de la séance, le Colonel Tondossama Adama, Directeur Général, a exhorté ses collaborateurs à continuer sur cette lancée avec la volonté de toujours faire plus.

« Le travail de conservation des aires protégées, en général, et de façon particulière, les parcs nationaux et réserves naturelles requiert de la vigilance et de la constance. Un temps de répit et c’est la voix ouverte à tous les contrevenants aux lois de protection de la nature. Il faut par conséquent garder ce cap positif », a-t-il dit en substance, avant de conclure la séance.

Lu 315 fois Dernière modification le mercredi, 11 janvier 2017

Partenaires

coperation_allenande.pngcre.pngcsrs.pngfpr.pnggiz.pngkfw.pngwild.pngwwf.png