Activités

Les potentialités écotouristiques des parcs nationaux et réserves présentées au SITA 2017

Les potentialités écotouristiques des parcs nationaux et réserves présentées au SITA 2017

La 7ème édition du Salon International du Tourisme d’ Abidjan (SITA) a ouvert ses portes à l’espace d’exposition jouxtant l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny dans la commune de Port-bouët, le vendredi 28 avril 2017 pour prendre fin le 1er mai 2107.

Fidèle à ce rendez-vous, véritable plate-forme d’échanges, rampe de lancement du tourisme dans toutes ses formes, l’Office Ivoirien des Parcs et Réserves (OIPR) y a pleinement joué sa partition. Le Colonel Tondossama Adama, Directeur Général de l’OIPR, présent au stand de sa structure, a, lors d’échanges avec les journalistes, invité les Ivoiriens, et toutes les personnes étrangères à le visiter et expliqué le bien-fondé de la participation de l’office.

« Nous saisissons cette opportunité, a-t-il dit, pour encore une fois montrer les potentialités écotouristiques des parcs nationaux et réserves naturelles. Nous invitons les populations à les visiter à travers notre stand et à aller plus tard sur les sites pour découvrir en grandeur nature. Il s’agit, entre autres, des atouts tels que l’arboretum, l’éco-musée, la piscine naturelle du Parc national du Banco, l’écotel Touraco, les chimpanzés intelligents du Parc national de Tai, le tunnel exceptionnel de bambous de la Réserve naturelle de Dahliafleur. L’OIPR, faut-il le rappeler, pour relancer le tourisme dans les aires protégées, a validé une stratégie de relance de l’écotourisme avec le concours de toutes les parties prenantes. Sur cette base, des aménagements, en termes d’ouvertures de pistes et de réhabilitation d’infrastructures ont été réalisés.Progressivement, et avec le concours des opérateurs du secteur du tourisme, l’OIPR prend des mesures pour intégrer les parcs nationaux et réserves naturelles dans les circuits touristiques. Les parcs nationaux ouverts au tourisme sont ceux de Tai, Banco, Azagny, Comoé ainsi que la Réserve naturelle de Dahliafleur. L’autre volet c’est la sécurisation de ces sites à travers des patrouilles d’envergure et ordinaires menées par des brigades mobiles composées de commandos forestiers formés spécialement à la lutte anti braconnage et toutes formes d‘agression des parcs nationaux et réserves naturelles .De même, un accent est mis sur la sécurité des touristes à l’intérieur des sites. »

Le stand de l’OIPR a enregistré un très grand nombre de visiteurs parmi lesquels les Ministres du Tourisme et de l’Industrie, des élèves, des étudiants, des responsables d’hôtels et d’agences de voyages.

Voir photos

Lu 53 fois Dernière modification le jeudi, 04 mai 2017

Partenaires

coperation_allenande.pngcre.pngcsrs.pngfpr.pnggiz.pngkfw.pngwild.pngwwf.png