Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Reload Captcha

    Activités

    Le Procureur Adjoint en tee-shirt orange, sur les berges du Lac de Buyo.
    23-03-2018
    516

    Informations supplémentaires

    Madame le Procureur Adjoint de Soubré visite le Parc national de Taï

    « Je suis ravie et éberluée d’avoir découvert ce si beau paysage floristique et primaire ». C’est avec ces mots et la voix empreinte d’émotions que Mme Zoko Marie Louise, Procureur Adjoint de la Section de Tribunal de Soubré s’est exprimée à l’issue de la visite qu’elle a effectuée au Parc national de Taï. Visite qui a eu lieu du 17 au 18 mars 2018 au Secteur ADK/V6.

    L’objectif de la visite, organisée par le Lt-Col Diarrassouba Abdoulaye, Directeur du parc, était de permettre à l’autorité judiciaire de voir de très près un pan de l’exceptionnelle beauté du parc mais aussi de constater les conditions de travail des agents.

    La délégation de l’OIPR était composée de 8 agents, dont ceux qui participent habituellement au Dénombrement International des Oiseaux d’Eau (DIOE), avec à leur tête le Lt-Col Bomisso Germain, Chef Secteur Soubré et le Chargé du Suivi écologique, Cne Tiédoué Roland.

    Le Procureur adjoint a tout d’abord visité la digue du barrage de Buyo, où elle a pu se rendre compte de la beauté du plan d’eau et des berges. Au cours de cette première étape, quelques oiseaux d’eau ont été aperçus, notamment les Vanneaux à tête blanche et les Dendrocygnes veufs.

    Notons que cette visite a coïncidée avec une mission de comptage des oiseaux d’eau sur le plan d’eau du Lac de Buyo. Cette activité d’ornithologie s’inscrit dans le cadre d’un contrat de financement conclu avec la GIZ pour le suivi écologique du Parc national de Taï. Un volet de ce financement est dédié au suivi des oiseaux d’eau et des zones humides, à travers l’inventaire des oiseaux d’eau en général et en particulier les migrateurs.

    La deuxième journée de cette visite s’est essentiellement déroulée sur le plan d’eau du Lac de Buyo se trouvant à l’intérieur des limites du parc. Il faut savoir que la mise en eau du barrage de Buyo en 1981 à immergé 8 000 hectares du parc, créant ainsi une vaste zone humide avec de multiples îles aux paysages paradisiaques.

    Madame le Procureur Adjoint a donc eu le privilège de faire une balade sur une partie de ce plan d’eau, dans un hors-bord de l’OIPR, durant un peu plus de 5 heures. Elle a pu apercevoir des oiseaux d’eau de différentes familles et espèces telles que la Grande Aigrette, le Héron Cendré, le Vanneau à tête blanche, le Vanneau Eperonné, le Cormoran Africain, les Dendrocygnes veufs, le Faucon ardoisé, les Milans noirs, etc. D’autres points caractéristiques du parc ont été visités, notamment les ruines de l’usine d’ADK, la limite périmétrale et le point O.

    Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’autorité judiciaire est sortie très enchantée de cette visite, en témoigne les félicitations qu’elle a adressées au Lt-Col Diarrassouba Abdoulaye et à son équipe pour le travail abattu dans le cadre de la conservation du Parc national de Taï.

    Copyright © 2017 OIPR - Tous droits réservés
    06 BP 426 Abidjan 06 - Tel : (225) 22 41 40 59 - Fax : (225) 22 41 38 67 - Email : info@oipr.ci
    Conception & Hébergement : Servitis

    Please publish modules in offcanvas position.