Activités

Prix d’Excellence du Meilleur Comité de Gestion Locale des aires protégées de Cote d’Ivoire : Le CGL du Parc national de la Comoé lauréat

Prix d’Excellence du Meilleur Comité de Gestion Locale des aires protégées de Cote d’Ivoire : Le CGL du Parc national de la Comoé lauréat

Le Samedi 06 août 2016, à la salle des ‘‘pas perdus ’’ de la Présidence de la République, le Prix d’Excellence du Meilleur Comité de gestion locale des aires protégées de Cote d’Ivoire, composé d’un diplôme, d’un trophée et d’une enveloppe de 

dix millions de FCFA, a été remis à Monsieur TUO Fozié, Préfet de la Région du Bounkani, Préfet du Département de Bouna et Président du Comité de gestion locale du Parc national de la Comoé, par S.E.M Daniel Kablan DUNCAN, Premier Ministre, en présence de SEM Alassane OUATTARA, Président de la République.

Ce Prix vient couronner les efforts de l’Office Ivoirien des Parcs et Réserves (OIPR) en matière d’implication de toutes les parties prenantes à la gestion durable du Parc national de la Comoé (PNC). En effet, le Comité de gestion locale (CGL) de ce parc est un organe consultatif, creuset de la gestion participative de cette aire protégée, la plus vaste de Côte d’Ivoire, en termes de superficie, avec 1.149.150 ha. Le CGL du Parc national de la Comoé, outil efficace de bonne gouvernance, qui est placé sous la présidence du Préfet de la Région du Boukani, enregistre la participation des parties prenantes clés, au nombre desquelles, les autorités administratives des départements riverains, la chefferie traditionnelle, les opérateurs économiques, les chercheurs, les ONG et les élus locaux (députés, maires, conseils régionaux).

Le Comité de Gestion Locale du Parc national de la Comoé a contribué à la gestion durable de ce patrimoine naturel en organisant régulièrement ses différentes sessions et cela conformément à la périodicité définie par son texte de création.

Au cours de ces différentes sessions, les questions liées à toutes les pressions qui s’exercent sur le parc ont été traitées. Les décisions prises ont permis à l’OIPR, à travers sa Direction de Zone Nord-est, de les contenir. En effet, les membres du CGL ont participé à toutes les séances de sensibilisation des populations riveraines sur l’importance de sa conservation.

Le CGL a également contribué à l’élaboration et à la validation des outils de gestion (Plan d’aménagement et de gestion, Plan d’affaires). Il participe activement à l’élaboration des plans annuels d’activités et leur évaluation trimestrielle et annuelle.

En dépit de la longue crise que la Côte d’Ivoire a connue, le Parc national de la Comoé bénéficie aujourd’hui d’une couverture végétale intacte avec la présence des plusieurs espèces animales. Les résultats des inventaires aérien et pédestre de la faune réalisés en 2016 ont confirmé la présence de troupeaux de grands mammifères (buffles, hippotragus, éléphants, chimpanzés, bubales, etc.).

Toutes ces actions ont permis au Parc national de la Comoé de retrouver un état de conservation satisfaisant. Cette dynamique est renforcée avec les partenaires techniques et financiers tels que la Coopération allemande (KfW/GIZ), l’Agence française de Développement, l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature, mobilisés pour la conservation de ce bien du Patrimoine Mondial de l’UNESCO, Réserve de biosphère.

Lu 253 fois Dernière modification le lundi, 24 octobre 2016

Partenaires

coperation_allenande.pngcre.pngcsrs.pngfpr.pnggiz.pngkfw.pngwild.pngwwf.png